Comparateur Change - Trouvez le meilleur bureau de change pour vos devises

Menu

Comment économiser 300€ par semaine en voyage avec quelques décisions bien simples ?

Enfin les vacances ! Pour bien se ressourcer, rien de tel qu’un voyage à l’autre bout du monde dans un pays qui parle une langue complètement différente dans un endroit bien exotique qui nous change du métro boulot dodo quotidien.

Mais voilà, un voyage, ça revient vite très cher ! Quelles sont les erreurs que beaucoup de gens font qui leur coutent entre 100 et 500€ par semaine ?

chili

C’est une question somme toute très banale et beaucoup de gens ne se la pose même pas !

Et pourtant, quand je vois des touristes américains au fin fond de l’Indonésie demander à payer des dollars US (à un taux de change ultra défavorable fixé par le commerce local) je me dis, il y en a qui jettent leur argent par les fenêtres !

Faisons un calcul simple :

En supposant que vous avez besoin de 500€ par semaine pour payer les restaurants et les activités diverses.

En payant tout en euro ou en dollar dans un pays dont ce n'est pas la monnaie, vous payez au moins 20% plus cher que ce qui est possible ! 20%x500= 100€.

Et tout cela par semaine !

Si vous restez 3 semaines et que vous dépensez 1000€ par semaine, c’est 600€ de gâchés !

Si vous appréciez le service rendu par ce site, partagez ! c'est important pour nous !


Bref, vous comprenez le problème mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle vous pouvez économiser !

marchand

Règle numéro 1 : Payer en devise locale pour éviter ce puissant biais psychologique

Oui cela peut paraitre évident à certains lecteurs mais pourtant, c’est ce que je constate quand je suis à l’étranger.

Que ce soit par flemme ou par facilité, un certain nombre de touristes ne paye pas en devises locales leurs achats.

Il y a 2 raisons pour laquelle, vous perdez beaucoup d’argent à ne pas faire cela.

La première se comprend aisément.

La seconde repose sur un biais psychologique exploité par énormément de marques/sociétés.

On y va !

Raison numéro 1 pour payer en devise locale:

Les commerçants vont accepter d’être payés avec une devise forte comme l’euro ou le dollar mais ils vont prendre une marge supplémentaire sur le taux de change. En général ils arrondissent pour faciliter le calcul. Au final vous payez bien souvent 20 à 30% plus cher que si vous aviez payé en devise locale.

Et je ne parle même pas des « erreurs » de calcul, qu’elles soient volontaires ou non ;)

Mais bon j’en ai déjà parlé dans l’introduction…

Raison numéro 2 pour payer en devise locale :

Le second effet kisscool, pardon, la seconde raison, est purement psychologique.

C’est un effet très puissant utilisé dans tous les domaines !

Prenons l’inde par exemple où 1USD = 70 roupies (le 05/08/2019).

Vous allez au marché acheter des légumes, vous en avez pour 15 roupies. Que donnez-vous au commerçant ? Un billet de 1 dollar ! C’est rien c’est juste un dollar après tout ! Pourtant vous avez payé plus de 4 fois le prix !

Heureusement, on n’a pas de billet de 1 € (même si les billets de 0 € existent si si je vous assure).

Si vous êtes adepte du shopping (ou du marketing), vous devez connaitre qu’il y a une plage de prix pour lesquels les gens achètent de manière impulsive.

Typiquement ma femme à 29,9€, elle ne se pose pas de questions, elle achète. En revanche un bien qui coute 299 euros, elle y réfléchit à 2 fois !

Et bien c’est pareil à l’étranger, si vous payez en devise locale quelque chose à 200 roupies, vous allez réfléchir parce que c’est une grosse somme dans votre référentiel de pensée.

Quand je dis grosse somme, je ne parle que du nombre, pas de la devise ; Inconsciemment 200 quelque chose c’est gros !

Sauf que 200 roupies indiennes = 30 $.

Donc si vous demandez au commerçant le prix en roupies, il vous dit 200. Vous n’avez pas de roupies, vous demandez : et si je paye en dollars ? Cela fait 30$.

Ah 30$ seulement, pas cher j’achète !

Je peux vous assurer que si vous utilisez de la monnaie locale, vous achèterez moins de choses ou alors vous négocierez plus les prix UNIQUEMENT avec ce biais psychologique des grands nombres.

Je peux vous assurer que si vous utilisez de la monnaie locale, vous achèterez moins de choses ou alors vous négocierez plus les prix UNIQUEMENT avec ce biais psychologique des grands nombres.

Je répète : ce qui est important c’est le nombre pas le cout réel : un gros nombre nous fait réfléchir, un petit nombre = achat impulsif.

Vous n’êtes pas convaincu ?

A votre avis, quand vous achetez de la monnaie virtuelle sur une application mobile (genre candycrush ou tout autre freemium), vous payez SEULEMENT 5.99€ pour avoir, à votre avis, 5.99 pièces d’or du jeu ou 5000 pièces d’or ?

C’est le même biais qui est en jeu : on est prêt à laisser 5.99 de quelque chose pour acquérir 500 ou 5000 dans autre chose et notre cerveau est persuadé que c’est une affaire !

C’est le même biais qui est en jeu : on est prêt à laisser 5.99 de quelque chose pour acquérir 500 ou 5000 dans autre chose et notre cerveau est persuadé que c’est une affaire !

(vous remarquerez mes superbes jeux de mots, qui eux sont bien gratuits !)

hotel

Règle numéro 2 : Réserver les hôtels sur place

Au début de mes voyages, je planifiais tout ! Alors le 5 on sera dans telle ville, dans tel hôtel, on fera telle activité, telle visite etc… Le guide du routard était ma bible.

Alors oui cela marche ! Mais c’est vraiment épuisant à préparer. En plus de cela, impossible de changer le programme !

J’ai eu la malchance de me faire une entorse durant l’un de mes voyages et tout mon planning, ambitieux, est tombé à l’eau. J’ai dû annuler à la dernière minute les hotels bookés plusieurs mois auparavant avec le cout de l’hôtel pour ma pomme.

Cependant, ce n’est pas la raison principale pour laquelle je perdais de l’argent en faisant comme cela.

Direction la Thaïlande : Cette année-là, trop de boulot, pas le temps de préparer mon voyage.

Je n’ai finalement réservé que 2 nuits d’hôtel avec Booking ou Hotels.com (nécessaire pour l’immigration : où habitez-vous en Thaïlande Monsieur ?). L’hôtel était correct mais sans plus.

Et puis, ma femme et moi sommes allés toquer à la porte des hôtels pour connaitre leurs prix. Sidération, nous avons trouvé un hôtel magnifique, d’un standing largement supérieur à ce que nous avions payé pour 30% moins cher !

Et puis, ma femme et moi sommes allés toquer à la porte des hôtels pour connaitre leurs prix.

Sidération, nous avons trouvé un hôtel magnifique, d’un standing largement supérieur à ce que nous avions payé pour 30% moins cher !

Ce fut une leçon dont je me souviendrai toute ma vie.

Désormais je fais toujours comme cela quand je voyage dans un pays au cout de vie inférieur au moins : je réserve la première nuit d’hôtel depuis chez moi et sur place je vais chercher d’autres hôtels pour le reste du séjour.

Non seulement, j’économise de l’argent mais en plus, si j’ai un pépin, je peux modifier mon programme à volonté, sans pénalité.

Une exception tout de fois. En ce qui concerne les pays touristiques dont le coût de la vie est proche du notre voire plus cher, je réserve tout de même avant de partir. (par exemple, Espagne, Suisse…)

avion

Règle numéro 2 bis : La folle histoire du yield management et pourquoi vous surpayez vos vols et hôtels en ligne.

Il y a quelques années, j’ai répondu à une offre d’emploi de développeur pour une société programmant des logiciels utilisés dans l’hôtellerie pour faire ce qui s’appelle du YIELD MANAGEMENT.

En fait, il faut comprendre que les prix des chambres d’hôtels ne sont pas fixes et varient grandement en fonction de plusieurs facteurs afin d’optimiser la profitabilité de l’hôtel.

La société en question produisait ces logiciels.

Concrètement, quand vous allez sur certains grands sites de réservation hôtelière, suivant la période, que l’hôtel soit plein ou vide, ou encore vos informations personnelles, vous pouvez surpayer l’hôtel d’au moins 20-30%.

Concrètement, quand vous allez sur certains grands sites de réservation hôtelière, suivant la période, que l’hôtel soit plein ou vide, ou encore vos informations personnelles, vous pouvez surpayer l’hôtel d’au moins 20-30%.

Le plus drôle c’est que bien souvent cela ne finit même pas dans la poche de l’hôtelier mais dans celle de l’intermédiaire. (Booking,Hotel.com,expedia etc..)

Même combat avec les prix des vols. Par exemple cet article explique que les gens allant sur Orbitz avec un mac vont avoir des prix plus élevés sur leurs vols que quelqu’un utilisant un PC.

La raison, c’est que statistiquement, les gens avec un mac sont plus « riches » ou du moins disposés à payer plus pour le même service.

Malheureusement, je n’ai pas de recette miracle pour vous permettre d’éviter ce cout supplémentaire car je n’ai pas travaillé pour cette société et ne connait pas les paramètres utilisés.

C’est pour cela que je vous conseille de prendre des devises locales et de réserver sur place votre hôtel. Non seulement, vous allez très probablement payer moins cher et en plus c’est l’hôtelier qui va toucher votre argent.

C’est vraiment ici que vous pouvez économiser de l’argent : en effet c’est quand même l’hébergement qui est le poste de dépense le plus important dans un voyage, après l’avion.

Economiser 200€ par semaine est très envisageable en faisant attention à cela ! (évidement variable suivant votre situation)


Une petite histoire pour enfoncer le clou :

Je planifiai avec mon partenaire de voyage la réservation d’un hôtel en Tanzanie. Spécifiquement on ne devait passer qu’une seule nuit dans cet hôtel car on avait un train à prendre le lendemain tôt.

Logiquement, je cherche un hôtel près de la gare. J’en trouve un et je le montre à Francisco. Il me répond : Oui c’est pas mal mais est ce qu’il y a pas moins cher, attend je vais chercher.

Il finit par trouver un hôtel nettement moins cher. J’accepte sans vraiment vérifier. Au final l’hôtel était moins cher car situé à 30km de la ville … le « gain » réalise sur le prix de la nuit d’hôtel a été anéanti par les frais de taxi pour s’y rendre et en revenir. => Bien penser à vérifier la localisation de l’hôtel en fin de recherche.

hotel

Règle numéro 3 : Dans un hôtel de luxe, tout est cher (même le coca)

Il y a quelques années, j’ai eu la chance d’aller en Tanzanie pour gravir le Kilimandjaro. Un de mes amis proche, Francisco, était avec moi. En Tanzanie, la notion d’hôtel étant ce qu’elle est, nous sommes allés dans un hôtel « de luxe » ce qui équivaut grosso modo à une modeste 2-3 étoile en France.

Avant de partir Francisco, veut acheter du coca (oui oui il est américain ;) ) et se dit : Hé, je vais en acheter à l’hôtel c’est pas cher ! J’ai tenté de lui expliquer qu’on en trouverait moins cher en ville…

Evidement en centre-ville on trouve le même coca à moitié prix ! A votre avis où se fournissent les hôtels ?

Mais bon au final ce n’est pas le prix de quelques bouteilles de coca qui vont influencer le cout total de votre voyage.


Prenons un exemple plus dimensionnant :

On se téléporte à Bali où je passais de vacances agréables avec ma femme.

Un couple d’amis Hongkongais est présent en même temps que nous : on va les voir dans leur hôtel, l’Intercontinental. Oui alors l’Intercontinental c’est un vrai hôtel de luxe, ce n’est pas comme les hôtels de luxe de Tanzanie …

Par curiosité je tombe sur les tarifs des services fournis par l’hôtel : Je regarde les massages.

Les prix affichés étaient tout simplement plus cher qu’en France ! Il suffit de marcher 300m pour avoir un massage professionnel au quart du prix qui était affiché !

Vous me direz, ceux qui vont à l’Intercontinental ne lisent pas des articles pour économiser quelques centaines d’euros, et ce n’est pas faux…, ils s’en fichent pas mal de dépenser plus que les autres.

Trouvez le meilleur taux de change pour votre achat de devises !

Comparateur de bureau de change

Notre comparateur vous permet de trouver le bureau de change qui vous offrira le plus de devises sans y passer des heures.

Règle numéro 4 : Bureau de change ET carte bancaire, vos 2 alliés

Cet article n’est pas dédié à la question sur le choix cornélien : dois-je changer de l’argent en bureau de change ou le retirer avec CB en distributeur ?

Non, j’ai déjà écrit un article là-dessus :

Où changer vos devises ? banque, bureau de change ? en France, à l'etranger?

Mais pour résumer, outre l’aspect pratique de prendre plusieurs moyens de paiement (notamment en cas de perte ou vol de votre cb ou de votre cash), avoir 2 manières de payer peut vous permettre d’économiser de l’argent.

En devise étrangère, quand vous payez avec votre CB il y a des frais de change et des commissions, à la fois par la banque locale et votre banque. Si ces frais sont moins élevés qu’en bureau de change, vous y gagner, sinon vous y perdez.

Il n’y a pas de solution miracle, il faut comparer, en fonction du pays que vous visitez, des « fees » (commission en français, rien à voir avec les fées), prises par les distributeurs, des transactions de votre banque et celles du bureau de change.

Par exemple, j’ai eu la mauvaise idée d’aller en Suisse trop peu équipé en liquide. Bilan en retirant de l’argent liquide dans une banque suisse une surtaxe de 4% est appliquée ! Au total j’ai dû avoir 7% de frais.

Dans ce cas, passer en bureau de change eut été plus avantageux.

C’est un peu compliqué mais souvenez-vous de la règle des 5%. Si ça dépasse 5% de frais tout compris, il y a forcément mieux.

Pour vous aider j'ai mis au point un comparateur de bureaux de change en France pour comparer au nvieau national et avoir le meilleur taux de change possible.

Conclusion

Voilà pour cet article très personnel sur comment économiser 300€ par semaine quand on est en voyage.

J'espère vous avoir convaincu de ne pas tout réserver en ligne et de payer en devise locale sur place.

Si d'autres astuces vous viennent en tête envoyez moi un message !

Si cet article vous a plu partagez le ! c'est important pour moi.

Si vous appréciez le service rendu par ce site, partagez ! c'est important pour nous !


Credits photos : Ana (Hotel Rothenburg ob der Tauber), European Southern Observatory (The eyes of Atacama), Miguel Virkkunen Carvalho (traditional arcade), fdecomite(Alps),Marc CARAVEO(hotel local)